Louis-André Goulay à J-30 avant le Arnold Classic Melbourne 2017

Mis à jour : avr. 3


Salut Louis André on est à environ J-30 du grand départ pour le Arnold Classic à Melbourne en Australie comment te sens-tu ?

- Je me sens bien, sans appréhension particulière

Parles nous de cette compétition ?

- Cette compétition qui est organisé par Arnold Swarzenegger va se passer cette année en Australie et plus précisément à Melbourne pendant trois jours consécutifs. Elle n'est autre que la plus grosse compétition d'arts martiaux au monde.

Comment appréhendes-tu ce nouveau défi ?

- Celui de serrer la main d'Arnold ? (rire)

Comme je l'ai dis, je n'ai pas vraiment d'appréhension sauf celle concernant le niveau d'arbitrage car souvent les arbitres ont des préférences par rapport à la nationalité du combattant par exemple.

Comment juges-tu ta préparation ?

- Cela fais 3 ans que j'ai les mêmes entraîneurs donc ils savent comme je fonctionne... C'est vrai que j'ai une grosse préparation physique et mental mais je suis bien encadré donc tout se passe bien.

Quel est l'adversaire que tu as rencontré qui t'a le plus impressionné dans ta jeune carrière ?

- C'était en 2015 lors d'une finale du Championnat d'Europe face à un Arménien... Il faisait ma taille à quelques centimètres près, pas plus large... Mais sa rage et son mental m'ont surpris... J'ai vite compris qu'il fallait que je passe au dessus dès le début et je gagne sur un Uchi Mawashi qui touche la tête à la dernière seconde.

Que ressens-tu lorsque tu montes sur un tatami lors d'une compétition ?

- Je n'ai plus aucun sentiment à part celui d'aller jusqu'au bout du combat sans aucun regret... Je n'entends plus rien à part les ordres de mon coach.

Si tu reviens avec une victoire tu la dédicacerai à qui ?

- J'ai toujours dédicacé mes victoires aux mêmes personnes... Ma famille, mon dojo et mes entraîneurs et puis les personnes qui me soutiennent et qui me poussent à aller de l'avant.

Merci Louis-André et bonne chance



Résultat: Louis André termine deuxième !!!