KYOKUSHIN WORLD FEDERATION

Mis à jour : avr. 20

La KYOKUSHIN WORLD FEDERATION FRANCE REUNION implanté dans l'île depuis environ 2 ans est très active. Focus sur son évolution avec le Président de l'association BOULERAND Sébastien.




Dans quelle circonstance la KWF est arrivé sur notre département:

Depuis quelques années maintenant l'idée de s'affilier à une Fédération Internationale de Kyokushin était présente chez beaucoup d'entre nous. Nous avions beaucoup de conversations portant sur ce sujet. On avait besoin dans un sens de se structurer autour de quelques choses, un projet commun. Quelques choses qui nous donnaient une certaine visibilité mais aussi nous ouvraient des portes, des possibilités. Les concours de circonstance ont fait que nous avons choisi la KWF mais dans un sens cela aurait pu être une autre fédération. Il n'y a pas de mauvaise ou de bonne fédération. Il y a votre travail et la façon dont on vous laisse travailler. Nous avions certains critères et certaines demandes et KWF nous a répondu favorablement. Nous avons élu naturellement par la suite notre représentant point de ralliement entre chacun de nous, précurseur du style kyokushin à l'île de la Réunion et également directeur technique de la ligue de karaté Shihan Pierre Grondin.


Quels sont vos relations avec la Fédération Française de Karaté?

Nous sommes affiliés à la Fédération Française de Karaté et Disciplines associées (FFKDA) et nous en sommes fier. C'est une formidable machine, une institution dans laquelle nous nous épanouissons. Elle nous offre un cadre et la possibilité de grandir à travers elle. Elle est composée de gens formidables. Des passionnés qui oeuvrent à la diffusion de l'art martial.


Qu'est-ce qui a changé depuis votre affiliation à la KWF ?

Nous voulons proposer la meilleure expérience kyokushin à nos adhérents. Pour cela il faut être très actif. Proposer des choses et il faut dire que depuis deux ans ça n'arrête pas. Nous avons réussi à fédérer autour d'une vision commune. Nous comptons à ce jour 8 clubs et représentons en terme d'adhérant la plus grosse force kyokushin de l'île. Venues d'experts internationaux, passages de grades internationaux, arbitrages, participations à de grandes compétitions européennes et mondiales, le développement de KWF dans l'océan indien. Il y a une véritable émulation.


Quel sont vos relations avec les autres organisations/fédérations kyokushin?

KWF est une fédération ouverte aux autres au même titre que d'autres fédération. KWF est une des composantes majeures de la Kyokushin World Union qui représente à notre sens le présent et le futur du kyokushin mondial. Localement c'est un peu plus compliqué car il y a l'histoire et puis les histoires... et l'histoire laisse toujours derrière elle certains vestiges du passé... nous devons composer avec cela et écrire la notre. Réunir ce qui est épars c'est notre premier défi...

Quel sont vos projets pour les 6 prochains mois ?

Nous travaillons depuis quelques mois à l'organisation de la première compétition internationale KWF / KWU de l'océan indien qui se tiendra le 12 mai prochain au gymnase de Champ Fleuri. Pour le moment les nations présentes sont l'île Maurice, le Japon, l' Afrique du sud, la Tunisie, la Métropole. Nous voulons que cette compétition voyage. La deuxième édition se déroulera à l'île Maurice en 2020. Notre objectif est de proposer à nos jeunes une compétition aux saveurs internationales sans devoir pour autant quitter l'île. Nous participerons au championnat d'Europe KWF qui se tiendra en octobre prochain dans la ville de Porto. Au mois d'Aout certains participeront à un camp toujours à Porto pendant que d'autres s'exporteront également en individuelle dans des camps, stages ou compétitions à travers le monde. C'est formidable.


Pensez-vous pouvoir rivaliser sur les championnats d'Europe et du Monde?

Nous connaissons ce qu'implique les hautes marches d'un podium. Nous savons ce qu'il y a derrière cela.les sacrifices, les heures d'entrainements, les heures de souffrances. Nous pouvons qu'avoir un grand respect et de l'admiration lorsqu'un combattant se hisse à la troisième, seconde ou première place. Il y a des champions sur notre département et de forts potentiels. Depuis deux ans nous pouvons dire que nous avons réalisé une troisième place à la coupe du monde KWF en novembre 2018 à Astana au Kazakstan puis 2 premières places et une deuxième place à l'Open de France en janvier dernier. L'objectif avoué est de faire un champion d'Europe ou du monde dans les deux années qui arrivent.


.:BOULERAND Sébastien:.

31 vues